L’association Bérenger de Frédol doit rester à Villeneuve-lès-Maguelone

A Villeneuve-lès-Maguelone, l’association Bérenger de Frédol gère depuis 22 ans une des rares scènes conventionnée jeune public en France. Ce théâtre est une formidable richesse pour la ville et bien au delà. La qualité du travail de cette association est unanimement salué, et il faut souligner aussi son implication dans les écoles.

Le Maire de la commune, Noël Ségura, a exigé le départ précipité de cette association dans un courrier du 17 février tout-à-fait surréaliste.

Il est impensable que le Maire d’une commune puisse ainsi prendre en otage le public, et notamment les enfants de sa commune, parce qu’il aurait un différend avec une association.

Les raisons avancées, d’ordre financier, ne sauraient en aucune manière justifier une mise à la porte sans sommation. Eu égard au travail de l’association, au travail des artistes mais aussi à la demande des spectateurs la situation doit être traitée avec de la décence et du respect.

Non seulement le Théâtre doit pouvoir sereinement terminer sa saison, mais il doit aussi perdurer à Villeneuve-lès-Maguelone. Si l’association Bérenger de Frédol venait à partir, ce serait une perte très importante pour les villeneuvois.

L’intérêt général doit prévaloir dans cette situation et j’appelle l’ensemble des acteurs, en particulier le Maire de la commune, à revenir sur des positions raisonnables et à engager des discussions pour que soit trouvée une solution pérenne.

Jean-Louis Roumégas
Député de l’Hérault